Mais que représente ce colimaçon ?

15/04/2014 11:46

 

L'image que vous voyez sur ce site est celle d'une coquille de nautile.

Le nautile est un coquillage très ancien, qui semble avoir très peu évolué au cours du temps. Il fait partie des espèces parfois qualifiées de "fossiles vivants", et que les scientifiques appellent maintenant panchroniques (du grec, signifiant de tous les temps).

La coquille de Nautile est l’une des formes connues symboliques du nombre d’or.  Le nombre d’or, aussi appelé PHI - 1,6180339... est un nombre irrationnel sans solution arithmétique : la suite de chiffres se poursuit à l’infini sans se répéter. Sa singularité est qu’il fascine les hommes depuis des siècles. On le retrouve dans toutes les formes de vie, comme le squelette humain, la coquille, et dans la disposition des graines du tournesol. Appleton considérait cette valeur comme "La clé de la physique universelle".
 
Nombre d'or
 
Le Nombre d’Or est largement employé en art, en architecture et dans les symboles religieux. Des artistes tels que De Vinci et Kandinsky se sont servi du nombre d’or dans leurs peintures. 
 
Des chercheurs ont découvert que les humains considèrent une œuvre d’art, d’architecture et même un visage comme beau lorsque ses proportions sont celles du nombre d’or.
 
Le grand penseur de la théorie des systèmes, Ludwig von Bertalanffy, a plus récemment montré combien la vie utilise "des principes systémiques et des lois similaires dans tout l'univers" pour créer des agencements de plus en plus complexes. La coquille d'un escargot, l'agencement de certains coquillages, la formation d'un cyclone ou d'une galaxie, ont tous la même forme de spirale. Différentes échelles, même schéma archétypal... Cette forme correspond précisément à une séquence mathématique - appelée suite de Fibonacci - dessinant une spirale logarithmique au déroulement impeccable.
 
Harmonie naturelle au coeur des systèmes
 
Les relations humaines sont, certes, organisées par un ensemble de lois et de règles complexe, qui se veulent, autant qu'il est possible, rationnelles, mais elles sont également soumises aux lois du vivant. Lorsque nous respectons notre propre écologie interne, à la fois dans nos relations avec les autres et avec notre environnement matériel et concret, tels qu'ils sont, ici et maintenant, nous pouvons être témoins de phénomènes incroyablement harmonieux. Ils se produisent et ils permettent aux êtres humains de créer des merveilles.